Né de poussière d'étoiles

Découvrez la naissance d'une auteure…


Poster un commentaire

Auteurs en Val d’Oise – 50 ans Cergy

Pour fêter les 50 ans de la ville de Cergy, plusieurs auteurs ont pu se réunir samedi après-midi à la médiathèque l’Astrolabe à Cergy Préfecture. Une belle occasion de rapprocher lecteurs et écrivains…

Merci aux lecteurs qui ont pu faire le déplacement ! Un grand merci à tous les membres des différentes médiathèques pour votre accueil ! Je reviendrai avec grand plaisir pour un prochain salon 😉


Poster un commentaire

Livre Paris

Le week-end dernier se tenait le salon Livre Paris ! Un événement réunissant auteurs et lecteurs autour d’une même passion… J’ai participé en tant que visiteur pour retrouver d’autres plumes que je ne connaissais parfois que virtuellement.

Il est plaisant de découvrir que les auteurs indépendants sont de plus en plus nombreux et acceptés dans ce monde. Je tenais ici à saluer le travail d’Elijaah Lebaron, membre du collectif d’auteurs IndyLicious et aussi l’écrivain de Personae, pour les petites interviews durant ce salon… Voici la vidéo où j’apparais, soyez indulgents, je n’avais rien préparé pour mon texte 😀

J’ai été également ravie, après près de 5 ans, de rencontrer Agnès Rabotin : auteure de la série Origines et également correctrice professionnelle depuis plus de 20 ans… Au plaisir de te revoir Agnès 😉


1 commentaire

ALE 2 100

5122iHflSfLCela fait maintenant un moment que je me suis lancée dans l’Alternative Life Experience 2 100 sans vous partager mon retour. C’est un livre très addictif duquel on en ressort grandi. Ce n’est pas compliqué, ce livre a tout bonnement réussi à changer mon regard sur le monde. C’est une véritable prise de conscience pour la planète qui vous guette…

Le résumé :

« Lola, jeune étudiante, est invitée à entrer dans une représentation virtuelle de la Terre en 2100, dénommée ALE. Mais ce qu’elle imaginait comme un jeu de réalité augmentée va bientôt se transformer en tout autre chose. Parce que, dans ce monde là, les voyageurs peuvent sentir, souffrir et que le monde de 2100 n’est pas entièrement tel que la jeune fille l’imaginait…
Une aventure haletante qui vous transportera comme son héroïne dans une course folle pour sauver la planète… et retrouver ce mystérieux voyageur qui possède peut-être la clé de toute l’énigme. »

C’est un livre complet. Vous y retrouverez : de l’anticipation, de la romance, du jeu vidéo en réalité virtuelle… On se sent concernés et bousculés par ce nouveau monde du futur vers lequel on se dirige dangereusement !

J’ai eu la chance de rencontrer l’auteur, Sophie G. Winner, lors d’un salon du livre à Poitiers il y a deux ans et, c’est une personne en or. J’ai d’ailleurs particulièrement apprécié notre dîner à refaire le monde de demain 😉

Si vous voulez passer un bon moment de lecture (en attendant mon prochain livre 😛 ), tous les liens sont là :

Livre numérique

Livres papier Broché

Site ALE 2100


1 commentaire

Bilan 2016 !

   Et voici le traditionnel bilan de fin d’année ! 2016 a été très riche en rencontres, en publications et en dédicaces !

Publications :

  • Les Orakles – Tome II : Le Poignard d’Argent

   La suite des aventures de Lowyn McBryan qui a reçu de bons retours de lectures ! 5 commentaires sur Amazon qui ne demandent plus qu’une suite à la hauteur des deux premiers volumes…

  • Les grains de sable du temps : Recueil de nouvelles Historiques

   Un nouveau registre Historique qui a suscité un intérêt certain pour beaucoup de monde. Le principe de devinette et d’apprentissage sur ces faits Historiques est une expérience qui m’a été félicitée à de nombreuses reprises ! 5 commentaires pour l’instant qui font chaud au cœur et beaucoup de livres vendus en si peu de temps ! Lire la suite


8 Commentaires

Bilan Salon du Livre de Poitiers 2016

slide1

   Voici le bilan en images de cette folle aventure au Salon du Livre de Poitiers !

   Mention spéciale au jeune homme que j’ai croisé dans l’escalier du diable alors que je montais ma lourde valise pleine de livres. Il m’a gentiment dit : « Bonne chance ! » sans toutefois proposer son aide 😛

   Encore merci à Delphine et tous les membres qui ont organisé cet événement avec brio !

   J’ai adoré ma rencontre avec Sophie G. Winner. Des conversations passionnantes allant jusqu’à refaire le monde… Je n’ai pas pu m’empêcher de prendre ses livres pour avoir la version papier rien que pour moi ! 😀

2016-06-07 10.45.26

   J’ai également eu le plaisir de rencontrer des dessinateurs de talent, dont vous pouvez retrouver la page Facebook ici ! Il se pourrait même qu’un travail commun puisse voir le jour pour illustrer ma petite Lowyn dans ses aventures pleines de magie… 😀 Suite au prochain épisode !

13346715_983281771779334_6900125134972124509_n

   Merci à tous ces autres auteurs avec lesquels j’ai pu échanger et partager des astuces 😉

   Merci à mes futurs lecteurs qui m’ont fait confiance pour choisir mes livres et tenter de découvrir mon univers…

   Les grèves ayant eu raison de mon train de retour, je suis heureuse d’avoir tenté une expérience de co-voiturage Blablacar ! J’ai pu rencontrer des personnes très sympas ! J’ai eu le plaisir de parler entre autre avec Élodie De Freitas, chanteuse du groupe Starving Woodchucks ! J’ai eu la curiosité d’écouter leur musique… Je sens que je vais écrire de belles choses avec ce son à mes oreilles 😀 Voici la vidéo sur leur chaîne YouTube :

   Merci à vous, tout simplement… 🙂


8 Commentaires

Préparation pour le salon !

~*~ Le salon du livre de Poitiers, c’est ce week-end ! ~*~

   Je suis contente d’avoir réussi à faire rentrer tous mes livres dans une seule valise 😀

2016-05-22 17.07.01

Tout est prévu :

  • Des petits chevalets, pour mettre un exemplaire de chaque en évidence.
  • Une bannière à l’image de mon premier livre, pour attirer les regards.
  • Un beau stylo, parce que je vais devoir signer les ouvrages désirés…

   Je compte bien prendre des photos de l’événement pour vous faire partager ce week-end d’échanges et de rencontres. Bien utile pour ceux qui ne pourront malheureusement pas venir m’y retrouver…

Pour tous les autres, on se voit samedi et/ou dimanche ! 😀

slide1


Poster un commentaire

Salon du Livre de Poitiers 2016

slide1

   Tout est dit dans sur cette image ! Je serai présente au Salon du Livre à Poitiers les samedi 4 et dimanche 5 Juin 2016 ! Vous avez donc une occasion toute trouvée pour faire un tour au Futuroscope avant ou après venir me retrouver avec mes livres 😀 L’entrée est gratuite ! Alors profitez-en !

   Et pour faire une bonne action, il vous est possible dès aujourd’hui de pré-commander notre recueil de nouvelles commun ! Pourquoi une bonne action ? Parce qu’en renonçant à nos droits d’auteurs, une partie des recettes sera directement reversée à l’association Make a Wish ! Un moyen de contribuer à la réalisation des rêves des enfants malades 😉

12909604_751645391638938_334456855189406943_o   Pour 15 €, vous retrouverez des textes rédigés sur le thème du rêve… N’hésitez pas à vivre une belle aventure :

https://docs.google.com/forms/d/1bZmucqAtsl8mzeYADCXf4pssP_lWlFOXABGVmIw2FKc/viewform?c=0&w=1


2 Commentaires

Évasion : Recueil de nouvelles

   Voici la couverture d’un recueil de nouvelles collectif auquel j’ai la chance de pouvoir apporter ma plume !

12909604_751645391638938_334456855189406943_o

   A l’occasion du salon du livre de Poitiers, plusieurs auteurs ont écrit des nouvelles sur le thème du rêve pour créer un recueil ! Ce livre sera bientôt disponible en pré-commande et la moitié des bénéfices sera reversée à l’association MAKE-A-WISH France.

   Un grand merci à Annie, ma correctrice attitrée, sans qui je n’aurais certainement pas pu proposer un texte de qualité, en si peu de temps ! 😉


8 Commentaires

Salon du Livre de Paris qui fait débat…

   J’aimerai juste réagir aujourd’hui sur un débat autour du Salon du Livre de Paris (qui s’appelle maintenant Livre Paris). J’ai été scandalisée en écoutant les propos d’Augustin Trapenard sur Canal +. Vous pourrez écouter via ce lien ses raisons de ne pas aller à cet événement.

   En résumé :

« 2ème raison pour laquelle je n’irai pas au Salon du livre : l’autoédition de plus en plus présente. Pour moi, c’est une trahison, c’est une catastrophe. Vous allez dire que je suis réac, mais le livre, c’est aussi plein de métiers : le métier de l’éditeur, de traducteur, de correcteur, de librairie aussi. Autant de métiers qui sont menacés par l’autoédition, et je pense que le rôle du salon, c’est de défendre les métiers du livre. »

   Vous vous doutez bien que pour moi, la colère a commencé à monter… Mais j’ai été très heureuse de lire la lettre ouverte d’Amélie Antoine. Amélie est une auteure indépendante qui s’est fait connaître avec Amazon avant d’attirer l’attention d’un éditeur (Michel Lafon) pour signer un contrat. Voici ce qu’elle répond :

 » Cher monsieur Trapenard,

Comme je suis déçue par vos paroles, moi qui suis régulièrement vos chroniques littéraires et qui apprécie sincèrement votre façon de parler des livres que vous avez aimés. Comme je suis déçue par vos préjugés sur l’autoédition, assénés sans la moindre argumentation auprès de vos téléspectateurs…
L’autoédition serait une « trahison », parce qu’elle menacerait les métiers du livre ?

Le métier d’éditeur, tout d’abord. C’est très étonnant, étant donné que les maisons d’édition croulent sous les manuscrits qu’elles n’ont pas le temps (voire l’envie) de parcourir. Étant donné qu’elles viennent elles-mêmes faire leur chasse dans le Top 20 d’Amazon et sur les autres plateformes d’autoédition numérique qui existent sur internet. Elles sont des dizaines, ces maisons, à venir dénicher des textes qui leur plaisent, et qui ont pour eux l’avantage d’avoir déjà réussi à convaincre un lectorat. C’est une évidence que l’autoédition sert l’édition classique (et facilite grandement son travail, soit dit en passant), au contraire de la menacer.

Vous parlez ensuite du métier de traducteur. J’ai du mal à saisir en quoi l’autoédition priverait de travail les traducteurs. Au contraire, si un roman autoédité est un succès, il peut être repéré par des éditeurs étrangers, qui vont alors rémunérer un traducteur pour en assurer la traduction. Il semble donc que l’autoédition puisse plutôt fournir, parfois, du travail à des traducteur plutôt que de les en priver.

Parlons ensuite du métier de correcteur. Non seulement un certain nombre d’auteurs indépendants embauchent un correcteur professionnel avant de publier leur manuscrit, mais en plus, si ce n’est pas le cas, ça ne retire en rien le pain de la bouche de correcteurs ayant l’habitude de travailler pour des maisons d’édition, puisque s’il n’avaient pas été autoédités, ces romans seraient simplement restés au fond d’un tiroir !

Et enfin, l’autoédition serait un danger pour les libraires. J’ai beau chercher, je ne vois pas en quoi. À moins que l’on confonde l’autoédition avec le livre numérique et qu’en réalité, le débat dont vous parliez ne soit celui de « Le livre numérique menace le métier de libraire ». Je n’entrerai pas dans ce débat, hormis pour dire qu’il n’a absolument RIEN à voir avec l’autoédition. Vous aurez en effet remarqué que les livres numériques ne sont pas uniquement des livres autoédités, mais que tous les livres publiés à l’heure actuelle sont à la fois mis à la vente en librairie en format « papier » et en format numérique sur les plateformes d’ebooks (Kobo, Fnac, Amazon, etc). L’autoédition ne menace en rien les libraires, monsieur Trapenard.

Vous dites que le rôle du Salon, « c’est de défendre les métiers du livre ». Je suis peut-être naïve, mais je pensais qu’il avait aussi, et surtout, pour rôle de défendre le métier de l’auteur. Celui qui écrit des bestsellers à n’en plus finir, mais aussi celui qui n’a plus envie d’envoyer en vain des manuscrits par la Poste, manuscrits qui ne seront probablement jamais lus. Celui qui a envie de trouver, de convaincre, et de séduire ses lecteurs par lui-même. Celui qui a encore le courage de rêver après avoir reçu des lettres de refus qui tiennent en deux lignes impersonnelles. Celui qui n’a peut-être pas la sacro-sainte légitimité d’un grand éditeur parisien, mais qui ne voit pas en quoi la légitimité donnée par les lecteurs serait de moins grande valeur. Celui qui va peut-être faire travailler un correcteur, puis un graphiste pour la création de sa couverture, puis un imprimeur pour son livre papier autoédité.

Les auteurs indépendants ont le droit de rêver, monsieur Trapenard. Nous ne volons le travail de personne, bien au contraire. La seule entreprise qui pourrait éventuellement perdre de l’argent à cause de nous, ce serait La Poste. Parce que oui, quand on pense à tous ces manuscrits qui ne sont plus envoyés en vain aux maisons d’édition, on peut peut-être se dire que La Poste court à la faillite.

Nous ne volons le travail de personne, et de la même façon, l’histoire a prouvé que la musique indépendante, le cinéma indépendant ne volaient le travail de personne, et au contraire permettaient de faire bouger les lignes au profit des artistes.
Il serait peut-être temps qu’au lieu d’accuser l’autoédition de tous les maux, on se mette à défendre l’ensemble des auteurs qui triment tous et qui permettent à des centaines de métiers de, justement, exister. Qui des éditeurs, des correcteurs, des traducteurs, et des libraires pourrait vivre de son métier si les auteurs n’étaient plus là ?

Monsieur Trapenard, je vous estime beaucoup même si je me sens personnellement blessée par vos paroles lancées à la va-vite au Grand Journal. J’ai bon espoir que vous creusiez le sujet et que vous preniez conscience que l’autoédition, loin d’être une « trahison » ou une « catastrophe », a le pouvoir, voire le devoir, de devenir une vraie révolution pour les auteurs.

Bien à vous,

Amélie ANTOINE »

   Un grand bravo à Amélie qui a parfaitement résumé ce que je pense et la façon dont je vois les choses. On peut avoir des avis différents sur la question de l’autoédition et je vous invite à donner votre opinion en commentaires. Mais de là à dire que c’est une « catastrophe«  et une « trahison« , c’en est trop. Surtout qu’il n’y a aucune argumentation construite ici. Encore quelqu’un qui parle d’un sujet dont il ignore tout…

518TMDwkxHL._SX309_BO1,204,203,200_   Pour finir sur une note optimiste, je vous invite à découvrir le livre qui a fait connaître Amélie Antoine sur Amazon. Fidèle au poste. Un ebook dont je vais commencer la lecture 😀


2 Commentaires

Salon du Livre de Poitiers

slide1

  Aujourd’hui je vous parle d’un événement auquel j’ai la chance de pouvoir participer cette année ! Il s’agit du Salon du Livre de Poitiers qui se tiendra les samedi 4 et dimanche 5 Juin 2016. L’entrée sera gratuite, alors n’hésitez pas à venir me voir pour de vrai… 😀

Évasion : Recueil de nouvelles

image-ulule.im4vEgnVIbRA

  Comme vous pouvez le lire ici, il nous a été proposé de participer à une oeuvre en commun ! Les auteurs présents au salon se joignent donc pour constituer tout un recueil de nouvelles sur le thème du rêve… J’ai déjà commencé à écrire ma nouvelle et j’espère qu’elle fera rêver ses lecteurs 😉

  Pour que ce projet puisse prendre vie, une collecte Ulule a été lancée pour financer cette publication ! Tout en sachant que ce projet est un don de soi, car chaque auteur renonce à ses droits pour que 50% des recettes puissent saller à l’association Make A Wish et que des exemplaires soient offerts aux enfants du CHRU de Poitiers…

Pour en savoir plus, cliquez ici :

http://fr.ulule.com/recueil-de-nouvelles/