Né de poussière d'étoiles

Découvrez la naissance d'une auteure…


Poster un commentaire

Armance

Une romance contemporaine et Historique

Armance est désormais disponible aux formats numériques (Kindle et Kobo), Broché sur Amazon et Broché dédicacé sur ma boutique en ligne !

N’hésitez plus à venir voyager sur la côte d’émeraude en Bretagne. Une expérience linguistique et culinaire à la fois !

Lien Kindle – Lien Kobo – Lien Broché – Lien Broché dédicacé


Poster un commentaire

AirCaps

Quand Bien respirer a un prix

Roman d’anticipation pour lequel les illustrations intérieures ainsi que la couverture ont été réalisées par le talentueux Ludovic Leondi !

Version numériqueVersion papierVersion dédicacée

Vous hésitez toujours ? Voici une vidéo de présentation pour cette nouvelle histoire à couper le souffle…

Version numériqueVersion papierVersion dédicacée

Vous vous demandez comment Ludovic a conçu la couverture ? Laissez-moi vous présenter près de 5 mois de travail…

Version numériqueVersion papierVersion dédicacée


Poster un commentaire

Un cadeau avant Noël !

Noël approche et, pour l’occasion, je vous ai préparé un cadeau ! Une nouvelle numérique gratuite !

5aa3ae679fc609199d0ff24bRêve éveillé

Il s’agit d’une nouvelle rédigée pour le collectif d’auteurs pour le salon du livre de Poitiers en 2016.

Eh oui ! Voilà maintenant deux ans et demi que ce texte dort bien gentiment sur mon ordinateur dans l’attente d’être lu un jour. N’ayant plus d’exemplaires du fameux collectif nommé Evasion, j’ai voulu donner une nouvelle vie à cette histoire.

Ce texte qui fait environ 30 pages, me semblait bien trop court pour être publié seul. Voilà pourquoi je le propose en gratuité permanente sur divers sites de téléchargement d’ebooks (Kindle, Kobo, Smashwords…). Un cadeau pour ceux qui aiment lire, mais aussi un moyen de faire connaître ma plume…

Je vous invite donc à faire votre choix pour peut-être découvrir cette histoire 🙂

386af67e234c6793c2f6844cfa759dc9240_F_30083826_sEdsosQ0fBrmr1lX4LItyLWPY5SJOVk6

1200px-EPUB_logo.svg240_F_30083826_sEdsosQ0fBrmr1lX4LItyLWPY5SJOVk6

PDF Doc240_F_30083826_sEdsosQ0fBrmr1lX4LItyLWPY5SJOVk6

N’hésitez pas à me contacter si vous ne trouvez pas le format qui vous convienne 😉


2 Commentaires

Roman publié !

   C’est avec émotion que je vous annonce la publication de mon premier Roman contemporain ! Une romance qui laisse place au mystère…

L’espace d’un instant

promo 1.jpg

Pour la version numérique Kindle : voici le lien ! Promotion à 0,99€ pour ce week-end uniquement 😀

Pour la version papier Broché : le lien est ici !

Et ceux qui ont le plus de patience pour une version dédicacée, voici le lien de ma boutique en ligne. Mon stock n’est pas encore approvisionné, mais cela va finir par venir…

Merci à tous de me suivre ! Je n’ai plus qu’à attendre vos retours en espérant que cette histoire vous plaira 😉

e38ec70b-56d1-4743-9b6b-b2a9a6c315b3


2 Commentaires

Le Mois Des Indés

PhotoDeProfil

Amazon a décidé de mettre en avant les auteurs indépendants ! Pour l’occasion, durant tout le mois d’octobre, certains ebook Kindle d’auteurs indépendants sont à -70% !

Pourquoi certains ebooks et pas tous ? Tout simplement parce que le prix initial doit être suffisant pour permettre de proposer une remise de 70% avec une limite basse de 0,99€…

Venez donc profiter de cette offre me concernant pour :

Pourquoi pas le tome II ? Manque de popularité ? Pas assez de téléchargements ces derniers temps ? Mystère…

Pourquoi pas la version intégrale illustrée ? Sans doute parce qu’elle n’a toujours pas reçu de commentaire sur Amazon… :/

Pour les recueils de nouvelles, tout s’explique par le prix qui est trop faible.

Je vous invite à profiter de l’événement et je croise les doigts pour que cette promotion puisse attirer de nouveaux lecteurs amateurs de Fantasy et d’illustrations magiques ! ❤

PhotoDeCouverture


Poster un commentaire

Les grains de sable… Un an après !

20170912_172217  Que le temps passe vite ! Mine de rien, cela fait maintenant un an que mon recueil de nouvelles Historiques est publié ! Petit bilan sur ce petit livre….

  • 10 beaux commentaires laissés sur Amazon
  • 21 lecteurs numérique
  • 81 lecteurs papier

  Un engouement pour l’originalité ! Les grains de sable du temps, c’est un recueil reprenant des faits Historiques connus ou inconnus qui sont relatés du point de vue d’un personnage du passé. Et l’identité de ce personnage n’est dévoilé qu’à la toute fin de chacune des nouvelles !

  Les lecteurs semblent avoir apprécié le côté culture générale ; « on apprend des choses » ; le côté immersif des histoires racontées à la 1ère personne permet de vivre l’instant ; le suspense en cherchant à savoir dans la peau de quel personnage on se trouve 😉

  Pour toutes ces raisons, vous êtes nombreux à me demander une suite ! Je vais travailler sur cette question 😀

  Mais en attendant, vous pouvez trouver la version papier à 8€ sur Amazon.fr ou sur ma Boutique en Ligne (possibilité de dédicace) – ou bien la version numérique Kindle à 1,99€ sur Amazon.fr !


Poster un commentaire

Nouveau livre numérique !

   Le grand jour est arrivé ! Pour les adeptes de lecture numérique, mon nouveau livre est maintenant disponible 😀

old clocksDisponible ICI !

 

   Je vous invite dès aujourd’hui à remonter le temps en découvrant des personnages et des histoires qui ont façonné le monde tel qu’on le connaît aujourd’hui…

   Lorsque vous aurez dévoré ce recueil, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire ! N’ayez pas peur de dire si vous avez aimé ou non ! Il est très important pour moi d’avoir votre retour pour progresser, mais aussi pour gagner en visibilité sur Amazon et peut-être ainsi attirer toujours plus de lecteurs qui se hasarderaient sur la page internet 😉

Merci à tous et bonne évasion !


8 Commentaires

Salon du Livre de Paris qui fait débat…

   J’aimerai juste réagir aujourd’hui sur un débat autour du Salon du Livre de Paris (qui s’appelle maintenant Livre Paris). J’ai été scandalisée en écoutant les propos d’Augustin Trapenard sur Canal +. Vous pourrez écouter via ce lien ses raisons de ne pas aller à cet événement.

   En résumé :

« 2ème raison pour laquelle je n’irai pas au Salon du livre : l’autoédition de plus en plus présente. Pour moi, c’est une trahison, c’est une catastrophe. Vous allez dire que je suis réac, mais le livre, c’est aussi plein de métiers : le métier de l’éditeur, de traducteur, de correcteur, de librairie aussi. Autant de métiers qui sont menacés par l’autoédition, et je pense que le rôle du salon, c’est de défendre les métiers du livre. »

   Vous vous doutez bien que pour moi, la colère a commencé à monter… Mais j’ai été très heureuse de lire la lettre ouverte d’Amélie Antoine. Amélie est une auteure indépendante qui s’est fait connaître avec Amazon avant d’attirer l’attention d’un éditeur (Michel Lafon) pour signer un contrat. Voici ce qu’elle répond :

 » Cher monsieur Trapenard,

Comme je suis déçue par vos paroles, moi qui suis régulièrement vos chroniques littéraires et qui apprécie sincèrement votre façon de parler des livres que vous avez aimés. Comme je suis déçue par vos préjugés sur l’autoédition, assénés sans la moindre argumentation auprès de vos téléspectateurs…
L’autoédition serait une « trahison », parce qu’elle menacerait les métiers du livre ?

Le métier d’éditeur, tout d’abord. C’est très étonnant, étant donné que les maisons d’édition croulent sous les manuscrits qu’elles n’ont pas le temps (voire l’envie) de parcourir. Étant donné qu’elles viennent elles-mêmes faire leur chasse dans le Top 20 d’Amazon et sur les autres plateformes d’autoédition numérique qui existent sur internet. Elles sont des dizaines, ces maisons, à venir dénicher des textes qui leur plaisent, et qui ont pour eux l’avantage d’avoir déjà réussi à convaincre un lectorat. C’est une évidence que l’autoédition sert l’édition classique (et facilite grandement son travail, soit dit en passant), au contraire de la menacer.

Vous parlez ensuite du métier de traducteur. J’ai du mal à saisir en quoi l’autoédition priverait de travail les traducteurs. Au contraire, si un roman autoédité est un succès, il peut être repéré par des éditeurs étrangers, qui vont alors rémunérer un traducteur pour en assurer la traduction. Il semble donc que l’autoédition puisse plutôt fournir, parfois, du travail à des traducteur plutôt que de les en priver.

Parlons ensuite du métier de correcteur. Non seulement un certain nombre d’auteurs indépendants embauchent un correcteur professionnel avant de publier leur manuscrit, mais en plus, si ce n’est pas le cas, ça ne retire en rien le pain de la bouche de correcteurs ayant l’habitude de travailler pour des maisons d’édition, puisque s’il n’avaient pas été autoédités, ces romans seraient simplement restés au fond d’un tiroir !

Et enfin, l’autoédition serait un danger pour les libraires. J’ai beau chercher, je ne vois pas en quoi. À moins que l’on confonde l’autoédition avec le livre numérique et qu’en réalité, le débat dont vous parliez ne soit celui de « Le livre numérique menace le métier de libraire ». Je n’entrerai pas dans ce débat, hormis pour dire qu’il n’a absolument RIEN à voir avec l’autoédition. Vous aurez en effet remarqué que les livres numériques ne sont pas uniquement des livres autoédités, mais que tous les livres publiés à l’heure actuelle sont à la fois mis à la vente en librairie en format « papier » et en format numérique sur les plateformes d’ebooks (Kobo, Fnac, Amazon, etc). L’autoédition ne menace en rien les libraires, monsieur Trapenard.

Vous dites que le rôle du Salon, « c’est de défendre les métiers du livre ». Je suis peut-être naïve, mais je pensais qu’il avait aussi, et surtout, pour rôle de défendre le métier de l’auteur. Celui qui écrit des bestsellers à n’en plus finir, mais aussi celui qui n’a plus envie d’envoyer en vain des manuscrits par la Poste, manuscrits qui ne seront probablement jamais lus. Celui qui a envie de trouver, de convaincre, et de séduire ses lecteurs par lui-même. Celui qui a encore le courage de rêver après avoir reçu des lettres de refus qui tiennent en deux lignes impersonnelles. Celui qui n’a peut-être pas la sacro-sainte légitimité d’un grand éditeur parisien, mais qui ne voit pas en quoi la légitimité donnée par les lecteurs serait de moins grande valeur. Celui qui va peut-être faire travailler un correcteur, puis un graphiste pour la création de sa couverture, puis un imprimeur pour son livre papier autoédité.

Les auteurs indépendants ont le droit de rêver, monsieur Trapenard. Nous ne volons le travail de personne, bien au contraire. La seule entreprise qui pourrait éventuellement perdre de l’argent à cause de nous, ce serait La Poste. Parce que oui, quand on pense à tous ces manuscrits qui ne sont plus envoyés en vain aux maisons d’édition, on peut peut-être se dire que La Poste court à la faillite.

Nous ne volons le travail de personne, et de la même façon, l’histoire a prouvé que la musique indépendante, le cinéma indépendant ne volaient le travail de personne, et au contraire permettaient de faire bouger les lignes au profit des artistes.
Il serait peut-être temps qu’au lieu d’accuser l’autoédition de tous les maux, on se mette à défendre l’ensemble des auteurs qui triment tous et qui permettent à des centaines de métiers de, justement, exister. Qui des éditeurs, des correcteurs, des traducteurs, et des libraires pourrait vivre de son métier si les auteurs n’étaient plus là ?

Monsieur Trapenard, je vous estime beaucoup même si je me sens personnellement blessée par vos paroles lancées à la va-vite au Grand Journal. J’ai bon espoir que vous creusiez le sujet et que vous preniez conscience que l’autoédition, loin d’être une « trahison » ou une « catastrophe », a le pouvoir, voire le devoir, de devenir une vraie révolution pour les auteurs.

Bien à vous,

Amélie ANTOINE »

   Un grand bravo à Amélie qui a parfaitement résumé ce que je pense et la façon dont je vois les choses. On peut avoir des avis différents sur la question de l’autoédition et je vous invite à donner votre opinion en commentaires. Mais de là à dire que c’est une « catastrophe«  et une « trahison« , c’en est trop. Surtout qu’il n’y a aucune argumentation construite ici. Encore quelqu’un qui parle d’un sujet dont il ignore tout…

518TMDwkxHL._SX309_BO1,204,203,200_   Pour finir sur une note optimiste, je vous invite à découvrir le livre qui a fait connaître Amélie Antoine sur Amazon. Fidèle au poste. Un ebook dont je vais commencer la lecture 😀


4 Commentaires

Les Orakles – Tome II : publication Kindle !

  Parce que je suis tout autant voire même plus impatiente que vous, j’avance la date de publication numérique Kindle de ce tome II ! 😀

   Les joies d’être auteur indépendant, je peux faire de belles surprises à mes lecteurs en décidant tout par moi-même 😉

   Voici donc le lien vers Amazon pour découvrir les nouvelles aventures de Lowyn McBryan :

51Val6Je4WL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-v3-big,TopRight,0,-55_SX324_SY324_PIkin4,BottomRight,1,22_AA346_SH20_OU08_

   La version papier arrivera bientôt… Et n’oubliez pas, un commentaire est indispensable pour me rendre visible auprès de nouveaux lecteurs ! Alors lâchez-vous ! 😀


Poster un commentaire

Serial Lectrice !

Parce que lire est tout aussi important que d’écrire !

   Comme dirait un ami auteur, je suis devenue une Serial Lectrice ! Et c’est en faisant le bilan de tous les ebooks que j’ai dévorés cette année 2015 que je me suis rendue compte à quel point c’était vrai… Près de 25 livres lus cette année ! Voici les couvertures rassemblées en une seule image :

   De très bons moments de lecture en effet. D’autant plus qu’il ne s’agit ici que d’auteurs indépendants ! Même si j’aime lire des livres papier, le numérique a de nombreux avantages qui font que je lis sans avoir à me demander où je vais bien pouvoir ranger mes ouvrages… Toujours à porté de main grâce à l’application gratuite sur mon téléphone, je peux lire à chaque fois qu’un moment libre se présente 😉

Parce que lire, c’est vivre par procuration…

   N’hésitez pas à cliquer sur la droite dans ma rubrique « Lecture du moment ». Vous pourriez y trouver de belles œuvres, parfois bien meilleures que ce que l’on peut lire des auteurs connus dont les médiats nous rabâchent sans cesse les oreilles !